Plan suggéré pour l'évaluation diagnostique et la remédiation pédagogique

Introduction

Remédiation-remède- remédier: au sens médical du terme (administrer un remède ou appliquer une thérapeutique, donner des soins).

Dans le domaine de la pédagogie, le terme garde sa connotation médicale, c'est-à-dire l'action de guérir.

En pédagogie, la remédiation est un dispositif plus ou moins formel qui consiste à fournir à l'apprenant de nouvelles activités d'apprentissage pour lui permettre de combler les lacunes domestiquées lors d'une évaluation formative ou d'une évaluation diagnostique.

D'autre part, l'action d'évaluer consiste à fournir des informations utiles pour éclairer une prise de décision, mais c'est aussi un acte qui consiste à émettre un jugement de valeur à partir d'un recueil d'informations sur l'évolution ou le résultat d'un élève, en vue de prendre une décision.

Il existe donc une relation congénitale entre la remédiation et l'évaluation.

Le plan suggéré

Une inspectrice pédagogique, L. HABIBI, a proposé un calendrier pour réaliser ce processus durant le premier mois de l'année scolaire.

Jour 1, 2 et 3

  • Réception des apprenants;
  • Élaboration du dispositif de l'évaluation diagnostique (cadre référentiel, tests diagnostiques, grille de correction, grille d'exploitation des résultats, rapport comprenant le plan d'action, …).

Jour 4, 5 et 6

  • Passation des tests;
  • Correction des tests.

Du 7ème au 12ème jour

  • Activités de révision, de fixation et de remédiation pédagogique;
  • Différenciation des activités de soutien en fonction des besoins recensés.

Du 13ème au 18ème jour

  • Idem;
  • Travail focalisé sur les grands objectifs: déchiffrage, fluidité, compréhension de l'oral et de l'écrit, production orale et écrite, opérations arithmétiques, tableaux de conversion, ...

Du 19ème au 21ème jour

  • Évaluation de l'impact des activités entreprises : passation et correction des tests.

Du 22ème au 26ème jour

  • Activités de soutien et de remédiation;
  • Rédaction du rapport final.

Comment savoir qu'un élève est en difficulté scolaire?

C'est parmi les questions auxquelles tout nouvel enseignant devrait pouvoir répondre.

Généralement, la difficulté se traduit, dans le constructivisme, par l'incapacité de l'élève à franchir l'obstacle parce qu'il ne dispose pas de ressources nécessaires (compétences ou connaissances) pour le faire.

Les modèles de correction

Comment aider les élèves à surmonter des difficultés et à corriger des erreurs?

  • Le maître rectifie en corrigeant directement l'erreur (il faut battre le fer tant qu'il est chaud).
  • Le maître signale l'erreur, l'élève corrige à partir du modèle correct (par imitation).
  • L'élève corrige en se référant à la règle signalée par le maître (auto-correction).
  • Le maître explique l'erreur et aide l'élève à comprendre, l'élève corrige.
  • L'élève aide l'élève à retrouver son erreur et à la corriger (hétéro-correction).
  • Remédiation extérieure qui consiste des partenaires extérieures tels que parents ou spécialistes pour ceux qui ont des difficultés (prononciation, vision ...).

Lorsque vous écrivez un commentaire: restez dans le sujet et adoptez un ton respectueux et amical.