La remédiation pédagogique au cycle primaire: objectifs et étapes

Introduction

Selon la plupart des pédagogues, le transfert des connaissances n'est pas suffisant pour donner à l'élève les attitudes et aptitudes nécessaires pour faire face aux problèmes de la vie ou pour adopter un comportement donné.

Les compétences psychopédagogiques à faire développer par les enseignants sont:

  • Savoir résoudre les problèmes;
  • Avoir une pensée créatrice;
  • Savoir communiquer efficacement;
  • Être habile dans les relations interpersonnelles.

La définition de la remédiation

La remédiation pédagogique est une activité de régulation permanente des apprentissages, qui a pour objectif de pallier les lacunes et les difficultés relevées lors de l'observation et de l'évaluation des élèves, d'améliorer leurs apprentissages et de contribuer à la réduction des décrochages scolaires.

Les séances de remédiation pédagogique concernent les langages fondamentaux en l'occurrence de la langue arabe, la langue française et les mathématiques et sont inscrites dans l'emploi du temps hebdomadaire de la classe.

Lors de la remédiation pédagogique, l'enseignant doit recourir à des démarches de différenciation pédagogique autres que les procédés utilisés dans la gestion des situations d'enseignement / apprentissage et des supports pédagogiques appropriés.

L'enseignant doit préparer minutieusement des fiches pédagogiques, il se réfère pour mieux gérer les activités de remédiation et atteindre les objectifs visés. Ces fiches doivent être également élaborées en fonction de la nature de la difficulté rencontrée par l'élève.

Le travail doit être effectué en groupes restreints ou à travers une aide personnalisée lorsque le nombre d'élèves concernés n'est pas élevé.

Les distinctions entre la remédiation pédagogique, le soutien pédagogique et le rattrapage

Sur le plan légal

Sur le plan légal, la remédiation pédagogique est régie par la réglementation. Elle se fait dans le cadre du volume horaire. Le soutien pédagogique est prévu en dehors du volume horaire, alors qu'il n'y a aucun texte qui prévoit le rattrapage.

Le mot rattrapage évoque un enseignement d'un retard dans une situation bien précise.

La remédiation pédagogique se fait avec un nombre réduit d'apprenants alors que le soutien pédagogique et le rattrapage sont réalisés avec le groupe classe.

La remédiation c'est refaire l'activité avec d'autres stratégies, par contre le soutien, c'est parfaire un cours, et le rattrapage c'est rattraper un cours perdu.

La remédiation et le soutien pédagogique se font dans l'immédiat alors que le rattrapage nécessite un processus plus long.

Le vocabulaire spécifique pour chaque activité

Pour la remédiation pédagogique: rectifier, remède et séance thérapeutique.

Pour le soutien pédagogique: améliorer les performances.

Pour le rattrapage: rattraper des retards et remise à niveau.

Les objectifs de la remédiation

Les objectifs de la remédiation pédagogique sont:

  • Faire face à l'échec scolaire.
  • Combler les lacunes des élèves.
  • Améliorer la maitrise des compétences.
  • Améliorer l'égalité des chances pour tous dans le système éducatif.
  • Éviter le cumul des difficultés pour un élève.
  • Ne pas confondre remédiation avec assistanat.
  • Inciter les élèves à se prendre en charge c'est pourquoi, l'aide pédagogique préconisée ne saurait durer indifféremment (ne pas dépasser six séances).

Les étapes de la remédiation

Une bonne démarche de "diagnostic-remédiation" repose sur quatre étapes:

  1. Le repérage des erreurs;
  2. La description des erreurs;
  3. La recherche des sources des erreurs (facteurs intrinsèques et les facteurs extrinsèques);
  4. La mise en place d'un dispositif de remédiation.

Le repérage des erreurs

C'est un travail technique de correction.

Il faut l'effectuer en contexte et aussi éviter l'arbre qui cache la forêt.

Exemple

Mon père se met en couleure.

L'erreur principale n'est pas d'avoir mis un "e" au mot couleur, mais surtout de se tromper de mot: l'élève utilise le mot "couleur" à la place du mot "colère". (erreur de lexique)

La description des erreurs

Elle se fait en référence à des critères de catégorisation. D'abord des "macro critères" puis on peut avoir des critères plus fins.

Exemples de macro critères

En français:

  • Les erreurs relatives à la ponctuation;
  • Les erreurs relatives syntaxe;
  • Les erreurs relatives au lexique;
  • Les erreurs relatives à la cohérence du texte;
  • Les erreurs relatives à l'orthographe.

En mathématique:

  • Les erreurs relatives aux nombres;
  • Les erreurs relatives à la géométrie;
  • Les erreurs relatives à la résolution de problème.

Exemple de critères plus fins

En français, par rapport à l'orthographe par exemple:

  • Orthographe d'usage: confusion d'homonymes (il a un peau de lait, pour un pot de lait)
  • Orthographe grammaticale: problèmes d'accord…

En mathématique, par rapport aux grandeurs:

  • Transformation de grandeurs: (2 kg = 200 g).
  • Choix de l'unité: (la porte a 2 cm de hauteur).

La recherche des sources des erreurs

On peut citer:

  • Les erreurs relatives à la situation.
  • Les erreurs relatives à la compréhension des consignes.
  • Les erreurs relatives aux opérations intellectuelles ou témoignant des conceptions des élèves.
  • Les erreurs relatives à l'acquis antérieur.
  • Les erreurs liées à la maîtrise du français ou ayant leur origine dans une autre discipline.
  • Les erreurs dues à la complexité propre du contenu.

Recours aux hypothèses

L'identification des sources d'erreurs est une opération délicate.

Les sources d'erreurs sont le plus souvent à rechercher dans les structures cognitives de l'élève. Il faut les exprimer de façon suffisamment précise afin de pouvoir y apporter une remédiation.

Il s'agit surtout d'émettre des hypothèses et de les vérifier avant de passer à la remédiation.

Exemples

On a jamé le temps de terminer nos devoirs en classe.

  • Hypothèse 1: inattention provoquée par l'idée d'une liaison.
  • Hypothèse 2: manque de maîtrise de la négation en français.

NB: la mauvaise orthographe de "jamais" n'est pas ici l'erreur principale.

Alors.. il faut découvrir la source des erreurs pour apporter la réponse idoine.

La mise en œuvre d'un dispositif de remédiation

La remédiation peut être:

Collective

Révision (il n'y a pas d'insuffisance sérieuse, mais il est bon de consolider les acquis).

Exemple: exercices structuraux pour fixer l'emploi de "dont".

Consolidation (une majorité d'élèves ont quelques insuffisances).

Exemple: Une mise en situation en rapport avec les insuffisances à exploiter avec les élèves.

Réapprentissage (la majorité des élèves ont de sérieuses insuffisances).

Exemple: Revenir sur les apprentissages avec de nouvelles stratégies.

Différenciée

Travail par groupes de niveaux.

Travail par contrat: une sorte de contrat de travail est négociée avec l'élève qui devra l'exécuter dans un temps déterminé d'un commun accord (devoirs à la maison, par exemple).

Travail par tutorat.

Le dispositif de remédiation

Une fois que le diagnostic est fait à partir des erreurs commises par chaque enfant ou par la classe toute entière, le maître organise la remédiation en quatre étapes.

Détermination des grands axes de la remédiation

Difficultés principales à travailler.

Choix d'une stratégie de remédiation collective ou individuelle ou différenciée.

Dispositif de remédiation

Il s'agira de déterminer le niveau de la remédiation en fonction du diagnostic.

  • Révision ?
  • Consolidation ?
  • Réapprentissage ?

Sélection d'outils de remédiation

Des outils de remédiation appropriés sont sélectionnés:

  • Fiches de travail individuel;
  • Des exercices ciblant les difficultés rencontrées;
  • Des supports pour le réapprentissage;
  • Des fiches d'auto évaluation recensant par discipline ce qui est appris et ce qui est réussi.

Suivi et évaluation de la remédiation

Les résultats de le remédiation sont évalués selon les mêmes principes que lors de la première évaluation et avec les mêmes critères et indicateurs.

Cependant les exercices peuvent changer.

Les types de la remédiation

Les types de la remédiation pédagogique sont:

La remédiation différée

Les caractéristiques de la remédiation différée

La remédiation différée est proposée en dehors de la séquence d'enseignement/apprentissage.

La remédiation différée peut-être menée soit par l'enseignant soit par un collègue.

La remédiation différée peut-être prévue à (Horaire fixe) et être d'une durée systématique.

La remédiation différée peut prendre en charge les problèmes antérieurs qui seraient installés depuis longtemps, ou porter sur des problèmes liés à des troubles de l'apprentissage (la dyslexie).

Les objectifs de la remédiation différée

Répondre à des besoins dans un temps spécifique avec un petit groupe d'apprenants (élèves qui rencontrent les mêmes difficultés) (groupe homogène).

Intervenir de façon durable sur les difficultés empêchant l'acquisition de plusieurs opérations à la fois (groupe hétérogène).

La remédiation immédiate (intégrée)

Définition de la remédiation immédiate

La remédiation immédiate est pleinement intégrée à la séquence d'enseignement/apprentissage et évite toute stigmatisation due à une mise à l'écart de l'apprenant.

Elle intervient immédiatement sur des besoins qui se manifestent lors du déroulement d'un cours. C'est une remédiation intégrée à l'apprentissage.

La remédiation immédiate est menée par l'enseignant qui connait l'élève et le contexte dans lequel est apparue la difficulté.

La remédiation immédiate est une réponse directe à une difficulté de l'élève. Elle porte sur les difficultés pouvant être rapidement résolues et qui ne nécessitent pas un traitement spécialisé (blocage- obstacle à dépasser).

Intervention préparée d'un travail en atelier de besoins en cours ordinaire.

Les formes de la remédiation immédiate

C'est une régulation des apprentissages qui peut prendre trois formes:

  • Proactive (en début d'apprentissage).
  • Interactive (en cours de l'activité).
  • Rétroaction (en fin d'activité).

Les avatars de la remédiation

La marginalisation de l'élève, stigmatisation et catégorisation (mauvais élève).

La déception quand l'échec persiste, qui peut mener au décrochage.

L'assistanat, la dépendance, l'élève consommateur.

La routine sur les contenus sans un travail profond sur les lacunes.

La mésestime de soi et le sens de l'échec.

Le non valorisation des progrès de l'apprenant.

Les attitudes de l'enseignant

Il ne sert à rien de refaire la même chose une fois de plus (refaire la leçon).

En tant qu'enseignant, il peut être intéressant et motivant de bousculer ses habitudes en sortant des sentiers battus, en remettant en cause ses pratiques pédagogiques et en collant d'avantage aux aspirations et à l'univers des élèves à qui on s'adresse (individualiser le travail par la pédagogie différenciée).

Adopter des méthodes d'approche plurielles et variées, prônées dans la remédiation.

Enfin, ne pas répéter ce qui a été fait en classe donc procéder autrement, différemment: recourir à la pédagogie différenciée.

Faut-il remédier à toutes les difficultés ?

Pratiquement, il ne faut pas remédier à toutes les difficultés; cela serait trop long et trop lourd pour l'enseignant. Il faut identifier une ou deux difficultés fréquentes et importantes pour conduire la remédiation.

Conclusion

L'évaluation des apprentissages scolaires constitue le fil conducteur de la pratique pédagogique des enseignants, particulièrement pour ce qui est des activités de remédiation, de soutien et de renforcement des acquis des élèves.

En effet, l'évaluation, dans ses diverses facettes et en tant qu'instrument de prise de décision, est indispensable au bon déroulement de l'enseignement et des apprentissages, de par les diverses fonctions qui peuvent lui être assignées.

Lorsque vous écrivez un commentaire: restez dans le sujet et adoptez un ton respectueux et amical.