Informer sur l'agriculture, l'industrie ou le commerce et décrire un travail

S'informer et informer sur l'agriculture, l'industrie ou le commerce

Un groupe d'élèves, accompagné de leur professeur, demande au chef de production de l'usine des informations sur la production du jus.

- Le chef de production : Bonjour, les enfants, soyez les bienvenus dans notre usine.

- Le professeur : Merci, monsieur pour votre accueil, c'est vraiment gentil.

- Le chef de production (Souriant) : Allez-y les enfants ; avez-vous des questions à me poser ?

- Le 1er élève : Oui, monsieur, est-ce que votre usine est l'unique dans la région ?

- Le chef de production : Oui, notre usine est la seule à produire des jus dans toute la région.

- La 2e élève : Monsieur, d'où achetez-vous ces grandes quantités d'oranges ?

- Le chef de production : Nous les achetons aux orangeraies de Taroudant et de Berkane.

- Le 3e élève : Et combien de bouteilles de jus ces grosses machines produisent-elles par jour ?

- Le chef de production : Cela dépend des saisons. En hiver, nous produisons à peu près 600 000 litres ; en été, la production peut aller jusqu'à 1 100 000 litres de jus d'orange par jour.

- Le professeur : C'est vraiment étonnant ! Merci beaucoup, monsieur, pour toutes ces informations.

- Le chef de production : Je vous en prie.

Décrire le travail d'un agriculteur, d'un ouvrier ou d'un commerçant

Sur le chantier du train à grande vitesse, Rania, une élève à mobilité réduite, accompagnée de son professeur et de ses camarades de classe, pose des questions à M. Diop, jeune technicien sénégalais, qui supervise les travaux de pose de la voie ferrée.

- L'élève : Bonjour, monsieur Diop !

- Le technicien : Bonjour, jeune fille.

- L'élève : J'aimerais savoir ce que font ces hommes qui travaillent là-bas.

- Le technicien : Ce sont des ouvriers qui posent les nouveaux rails.

- L'élève : Pourriez-vous nous informer davantage ?

- Le technicien : Volontiers. Ils fixent les traverses des rails, tassent des pierres concassées pour les stabiliser. Ensuite, ils vissent ces traverses pour la sécurité des passagers.

- L'élève : Et vous M. Diop, vous les surveillez ?

- Le technicien (Souriant) : Oui, je supervise les travaux.

- L'élève : Merci beaucoup, M. Diop, pour toutes ces informations.

- Le technicien : Je vous en prie.

Les commentaires ne doivent pas être désobligeants. CGU